Arue – Tahiti

Le chenil de Arue

Un chenil pour endiguer le problème des chiens errants.

logo chenil arue-3 (2)Philip Schyle a inauguré, le 19 juillet 2012, le premier chenil de Arue installé dans l’enceinte des services techniques communaux. Ce chenil de cinq cages, qui avait accueilli déjà 33 chiens avant son ouverture officielle, était une réponse forte au problème de plus en plus grandissant des chiens errants. S’il apporte sa solution, il ne peut endiguer le problème qu’avec une responsabilisation des propriétaires de chiens, a souligné le maire lors de l’inauguration de cette structure très bien accueillie aujourd’hui par les administrés.
La création d’un chenil s’avérait, en effet, une nécessité pour répondre au problème des chiens errants rencontré dans toutes les communes.
Depuis le lancement de la construction du chenil de Arue en novembre 2011, on compte 68 chiens adultes capturés et 49 chiots récupérés par les services municipaux. Parmi les chiens adultes, 23 chiens ont pu être cédés à des particuliers. Les autres ont malheureusement dû être euthanasiés.
Ces chiffres montrent bien l’importance de cette structure qui n’est en rien un refuge (dont la mission est avant tout la remise sur pied et l’adoption des animaux récupérés). La mise en place d’une fourrière de première classe aurait nécessité un investissement lourd et une gestion complexe qu’une commune de moins de 10.000 habitants ne peut supporter.

Il fallait, malgré tout, répondre au problème et la municipalité espère que cette petite structure incitera les administrés de Arue à un plus grand sens des responsabilités quant à la possession d’animaux domestiques. Pour conforter la décision municipale d’un chenil rempart à la nuisance des chiens errants, il s’est avéré que plusieurs chiens capturés l’ont été au cœur du lotissement social de Erima et dans des lieux très fréquentés par le public (centre commercial, tombeau du Roi, stade…).

 

Un chenil aux normes

Construit aux normes « Hygiène et Urbanisme », des articles du code rural applicables en Polynésie française et des arrêtés réglementant les conditions de détention des animaux, ce chenil intègre cinq cages, un local technique et une courette sanitaire (pour la mise en quarantaine éventuelle des animaux et l’administration de soins spécifiques). L’équipe du chenil se compose de deux agents municipaux régulièrement formés sur le terrain par un prestataire externe spécialisé, Franck Duranteau, actuellement en charge de la gestion du chenil.

IMG_1650La ville de Arue a également dévolu un de ses véhicules à la seule capture et au transport des chiens, avec une cage de capture, lassos, chaînes, muselières et autres équipements adaptés. Elle a également acquis un grand congélateur pour y stocker, si besoin, les cadavres d’animaux. Le chenil travaille en étroite collaboration avec la clinique vétérinaire de Arue et de Fariipiti (pour les consultations, les soins, l’euthanasie et l’incinération). Pour les incinérations, il peut également faire appel à la société Meava Services, selon les situations. Il est aussi en relation avec le refuge de Papeete pour la cession des animaux bien portants –solution évidemment préférée à l’euthanasie.

 

Plus de 5 millions Fcfp d’investissement

La municipalité a investi 2,987 millions Fcfp, en 2012, dans la construction du chenil et 2,462 millions Fcfp ont été dévolus à son fonctionnement.

 

Les frais « chenil »

Il est évident que, pour réduire les coûts de gestion de ce service, les propriétaires récupéreront leurs chiens qu’après paiement des frais engendrés par la prise en charge de leurs animaux : la capture (forfait de 4.000 Fcfp), la garde (800 Fcfp par jour) et les frais vétérinaires (visite 2.520 Fcfp, soins, euthanasie et incinération selon facture vétérinaire).
Cette disposition a été renforcée le 1er août 2012, date d’application de l’arrêté municipal portant interdiction de divagation des chiens errants et dangereux dans la ville de Arue.

 

Le délai de garde

Il faut également savoir que si aucun propriétaire ne s’est manifesté, après le délai de huit jours de garde, l’animal est considéré comme abandonné et la municipalité peut procéder à une euthanasie d’office.

Par humanisme, elle préfère toutefois céder gratuitement l’animal capturé au refuge de Papeete, ou à un particulier qui se propose à l’adoption. La municipalité a, enfin, édité une brochure explicative distribuée dans tous les foyers de Arue et où l’on peut retrouver les procédures à suivre et les numéros utiles, comme ceux du chenil (Voir en bas de page).

 

Les chiens dits dangereux

chien dentsFaisant suite à la loi du 20 juin 2008 définissant les catégories de chiens en fonction de leur degré de dangerosité et le cadre de leur propriété, la ville de Arue avait réalisé en 2010 un recensement des chiens dans tout son territoire.
Cette enquête sur le terrain avait permis d’estimer le nombre de chiens pouvant appartenir aux catégories des chiens susceptibles d’être dangereux et de communiquer autant que possible sur la réglementation en vigueur ; notamment pour ce qui concerne la tenue en laisse, le port de la muselière et le permis de détention de chien catégorisé.
Le chenil de Arue, basé aux Services Techniques municipaux, se situe à l’adresse suivante :
Servitude Vaianaunau, PK 4.215 côté montagne (derrière la Laiterie Sachet).

 

houreHoraires d’ouverture du chenil :
Du lundi au jeudi :
7h30-11h30 puis 12h15-15h15
Le vendredi :
7h30-11h30 puis 12h15-14h15
contact-icoVous pouvez également contacter :
– Le gestionnaire du chenil, M. Franck DURANTEAU au 87.26.88.40
– L’adjoint au responsable des Services Techniques, M. Tihoti LIGTHART au 40.42.57.72
– La police municipale au 40.50.20.20