Arue – Tahiti

Le Taharaa

 

Constatant que l’aménagement du point de vue du col du Tahara’a n’avait toujours pas commencé, un an après la fin des travaux routiers, le maire de Arue s’était inquiété, en début d’année 2012, de la longueur des délais auprès du ministère de l’Equipement. Fin avril 2012, il avait finalement reçu des responsables du service et du ministère de l’Equipement qui lui ont présenté le projet complet porté par le Pays.

Une enveloppe de 100 millions Fcfp était alors consacrée à cet aménagement qui devrait être livré à la fin de cette année. Les travaux devaient commencer en juillet pour cinq à six mois de chantier.

IMG_4763Le point de vue sera situé à 2,7 m de haut par rapport à la route pour en réduire les nuisances sonores. Avec l’accès par escalier déjà existant, deux autres accès vont être ouverts, dont un accessible par les personnes à mobilité réduite. Le point de vue en lieu même se décomposera en deux plates-formes. La première, ouverte à 180° sur le panorama se présentera sous la forme d’un jardin composé d’une pelouse parsemée de rochers et plantée de cocotiers et de auti, pour ne pas troubler la vue tout en donnant une ombre rafraîchissante.

Un large massif le séparera de la route pour en masquer l’aspect peu esthétique. Les deux grands arbres existants seront, bien sûr, conservés, voire mis en valeur avec des fougères notamment. Le tout sera complété, pour sa convivialité, par l’implantation d’un petit fare pote’e (pratique par temps de pluie) et d’un cheminement en dallettes de béton séparées par des bandes d’herbe.

La superficie de cette première plate-forme sera d’environ 1.000 m2. La seconde plate-forme se situera en contrebas. Elle sera en demi-lune, composée d’un deck en balcon, où l’on trouvera des bancs. Elle pourra être le théâtre de petits spectacles et sera entourée d’une pergola couverte de plantes grimpantes. Là encore cette plate-forme sera aménagée de manière conviviale, avec notamment des rochers plats où l’on pourra s’asseoir.

Quant aux murs de soutènement en béton, ils seront parés de pierre de Tahiti « mato » et de faux rochers. À leurs pieds, une jardinière courra pour y abriter auti et bouquets palmiers. Le rond-point disposera en son centre d’un large bouquet étagé de palmiers entouré de gazon.

Si la « re-naturalisation » du site a présidé à l’élaboration de ce projet, ses promoteurs ont aussi privilégié un aménagement minimaliste, simple et fonctionnel, d’inspiration locale, pour ne pas atténuer l’attrait, voire l’attraction, du point de vue. Comme on peut déjà le constater, le parking a été « désolidarisé » du site. Son grand mur de soutènement peu esthétique fera l’objet d’un enrochement, sur le même principe que ceux que l’on trouvera au point du vue.

Pour la gestion, le domaine sera rétrocédé au service du tourisme.

IMG_4761Le Pays n’a pas prévu de gardiennage de nuit, mais une fermeture complète du site sera possible. Le maire a insisté sur la sécurisation de l’endroit la nuit et souhaite que ses services soient associés à une réflexion en ce sens. L’ancien site était devenu les soirs de week-end un lieu de rendez-vous, malfamé, parfois de beuveries, qui posaient soucis compréhensibles au voisinage proche. La municipalité n’entend donc pas revivre le même scénario…

Philip Schyle s’était également inquiété, à la réunion d’avril 2012, de la montée du col du Tahara’a, de son aspect peu esthétique avec ses grands murs, déjà couvert de tags… Les représentants du service de l’Equipement avaient répondu réfléchir à sa végétalisation. Les peindre coûte très cher, les confier à des artistes-graffeurs tout autant, et sans la garantie qu’ils ne soient à nouveau taggés…

 

Retard dans les travaux

Mais les travaux ne devaient effectivement commencer qu’en début d’année 2013… Fin janvier 2013, l’Equipement annonçait une livraison du point-de-vue réaménagé et son inauguration pour la fin du mois d’avril.
Avec la rénovation du réseau routier, la réalisation d’une voie supplémentaire, d’une chaussée et de ronds-points, l’enveloppe totale atteint les 3,3 milliards Fcfp assurés dans le cadre d’un partenariat Etat/Pays.

Début septembre 2013, on pouvait constater que le site était enfin terminé… Mais resté fermé au public. Aucunes dates d’ouverture et d’inauguration n’ont été communiquées.