Arue – Tahiti

Les Marae

 

 

Marae-Tuatahi-ahu-02Situé à 1.305 m d’altitude, au lieu dit Amurahi, le marae Tuatahi était la propriété de Pomare 1er. Il est dit que son esprit s’envole de ce marae pour se poser à la pointe Outu’ai’ai ou à Tetiaroa. Les incendies de brousse ont toujours épargné ce site pourtant bordé de fougères.

La légende dit que le gardien des lieux est le géant Tuatahi, considéré comme un demi-dieu, mais sans représentation humaine bien définie. Il était difficile de décrire son visage tant ses traits changeaient souvent. Il pouvait même se transformer en boule de lumière pour ses déplacements. Certains disaient l’avoir déjà aperçu, le soir, sur le chemin qui passait devant l’église protestante. Dans un passé plus proche, des contemporains prétendent avoir eu la même vision… : C’était un géant, debout, en travers du chemin. On pouvait passer sans difficulté entre ses jambes, tant il était grand et poursuivre sa route en toute sérénité, vers la vallée Vaipoopoo, car il vous assurait de sa protection céleste.

Mais s’il restait les jambes bien serrées, sans bouger, il valait mieux rebrousser chemin… Mais rien de belliqueux à cette attitude. Il bloquait tout simplement votre chemin car il pressentait un danger qui vous guettait : un arbre qui allait s’écrouler sur vous, par exemple. Il ne fallait pas, malgré tout, le gruger en tentant de passer par la rivière car, dès lors, il pouvait se montrer irrascible voire violent !
On dit ainsi que des touristes en ont fait les frais. Dès qu’ils mirent les pieds dans l’eau, la rivière s’était mise à gonfler et le courant les a emporté.

Marae-Piihoro-01Le marae Pi’ihoro se trouve en surplomb de la vallée de la Pipine (à la côte 175). Cette petite vallée est située juste derrière la mairie de Arue et compte plusieurs sites archéologiques qui n’ont, malheureusement, pas fait l’objet d’étude approfondie. On y trouve notamment des grottes funéraires et des paepae (plate-formes aménagées par l’homme). Au fond de la vallée coule la petite rivière Pipine qui s’avère bien souvent sèchement à la saison chaude.

Le marae Ahutoru (ou Teharoi, voire Taputapuatea) est situé en bord de route, juste à côté de l’école du même nom. Derrière se trouve le cimetière des Pomare. Il était initialement situé à l’emplacement actuel de l’école Ahutoru. On trouverait encore quelques pierres du marae éparpillées non loin de la plage.

Le marae Ahutoru a été entièrement reconstitué sur le site où on peut encore le découvrir après que sa démolition ait été ordonnée par Pomare II. Ses pierres auraient été récupérées par un Japonais pour la construction du mur d’enceinte du cimetière royal. Y reposent les dépouilles des rois Pomare I, Pomare II, Pomare III et de la reine Pomare IV. Les tombes sont sobrement marquées par de grosses pierres.

Bien souvent en fond de la vallée et en montagne, les marae sont assez nombreux dans le territoire de la ville de Arue. S’ils prouvent une vie communautaire riche aux temps anciens, ils restent pour la plupart mystérieux.