Ville de Arue – Tahiti

« Manu Meri no Arue » soutenue financièrement par la municipalité

La maire Teura Iriti a alloué ce matin une subvention communale de 217494 Fcfp à l’association Manu Meri no Arue.Ce soutien financier se complétera de la somme identique du Contrat de Ville pour que l’association qui regroupe des apiculteurs de notre commune puisse acquérir du matériel agricole en rapport avec son activité et de l’informatique. Comme son président Denis Davio l’a appris au maire, l’objectif de l’association est aussi de militer auprès des jeunes pour le respect de la flore sur Arue, sa diversité et sa croissance. On trouve là un angle propice au bien-être des abeilles dans leur recherche de pollen pour des miels riches en goût divers en fonction de l’implantation des ruches. Connaître l’univers des abeilles par le plus grand nombre est donc un atout certain pour le développement de la filière et l’outil informatique avec sa toile s’avère un excellent vecteur d’une communication directe.

A cette oeuvre pédagogique que permet la subvention s’adjoint l’achat de matériel, comme des machines de mise aux normes d’hygiène ou d’extraction du miel et de filtrage qu’un particulier ne peut seul assumer les frais. Manu Meri no Arue participe donc à la mutualisation des moyens.La discussion avec la maire, ses élus présents et les membres de l’association a porté sur le développement de la filière apicole concentrée actuellement sur la production de miel. La cire produite par les ruches et les abeilles permet aussi d’envisager le développement de produits dérivés. Si nous n’en sommes pas encore à ce stade, le projet reste en mémoire.

L’association a également fait part de son souci de point de vente centralisé. Le circuit des grandes surfaces s’avère trop exigent aux yeux de ses membres (notamment au niveau de la négociation des marges de chacun) et elle a eu vent du projet d’installer à proximité de la mairie un mini-marché, en bord de route, pour l’écoulement des produits du jardin partagé Otua paetaha. Ne pourrait-on pas y prévoir un espace pour la vente des miels de Arue ? L’idée reste à creuser. Il a enfin été convenu d’une visite des ruches sur le terrain dont il faut arrêter la date. L’association regroupe les petits apiculteurs de Arue, mais laisse sa porte ouverte aux plus gros qui officient aussi dans le territoire de la commune.